Loi des déficits fonciers : réduire ses impôts grâce à des travaux dans l'immobilier ancien

déficit foncier
Loi des Déficits Fonciers
Les charges déductibles doivent être supérieures au revenu brut foncier. Dans le cas de la location d'un bien immobilier, les loyers perçus sont soumis à imposition après la déduction de certaines charges.
Les charges déductibles sont listées ci-dessous : Si durant l'année fiscale le revenu brut foncier est inférieur aux charges déductibles, alors un deficit foncier est généré et ce dernier est déduit de vos revenus (global ou foncier, suivant les cas)

Calcul du déficit foncier

Le mécanisme pour calculer un déficit foncier est le suivant : il faut faire la soustraction des charges financières aux revenus fonciers. Si le résultat est positif, il n'y aura pas de deficit foncier généré. Si le résultat est négatif, le déficit généré est alors imputable sur le revenu foncier durant les 10 prochaines années. Il est cependant plafonné à 10 700€ / an

Utiliser les travaux de rénovation pour la défiscalisation

Il est parfois bénéfique d'un point de vue fiscal d'acheter un appartement à rénover complètement plutot qu'un logement déjà rénové, à prix égal. En effet, dans le cas d'un appartement où aucun travaux ne sont nécessaires, il n'y aura pas d'opportunité de réduire ses impôts. Dans le cas d'un logement à rénover, le mécanisme du déficit foncier permettra de défiscaliser proportionnellement au coût des travaux de rénovation réalisés.

travaux de rénovation pour défiscalisation
Travaux de rénovation d'appartement